Informations Clients


Vous souhaitez nous faire part de votre changement d’adresse ou de vos nouvelles coordonnées bancaires, faire une demande de relevé annuel, etc. rendez-vous à la rubrique Informations clients

Focus marché Financière de l'Oxer - Janvier 2017                                 

Arca Patrimoine - avis marché FOX

 

Retrouvez le focus marché pour le mois de janvier 2017 de la Financière de l'Oxer, société du Groupe Premium au même titre qu'Arca Patrimoine.

Depuis l'élection de M. Trump en novembre dernier, les marchés ont connu une ascension vertigineuse. Cette appréciation se fondait de manière prospective sur les bienfaits de certaines mesures fortes du programme du candidat républicain tout en considérant que les arguments de campagne les plus malséants ne seraient pas abordés trop rapidement.


A l'image de celui qu'elle honorait, l'investiture du nouveau Président des Etats-Unis aura été sidérante tant dans son organisation que dans son coût (la plus chère de l'histoire). Mais elle aura surtout donné le coup d'envoi à l'annonce des premières mesures qui, présentées sur un ton aux antipodes de celui modéré et rassembleur qu'il avait employé lors de son premier discours suite à l'officialisation de sa victoire, ont ravivé quelques craintes. De la signature du décret pour la construction d'un mur à la frontière mexicaine, à celle décidant de retirer les Etats-Unis du traité transpacifique, le nouveau Président a réveillé l'inquiétude que les mesures les plus controversées de son programme ne soient bien activées. A cela s'ajoutaient des diatribes virulentes contre certaines industries que M Trump voudrait voir se relocaliser sur le sol américain. Ce biais protectionniste, tant redouté pour la bonne tenue des échanges mondiaux, a semé le doute mais n'a pas fait flancher les marchés financiers. Dès lors, le recul constaté à travers les différents indices (d'ailleurs plutôt européens qu'américains) a été maitrisé et s'apparente plus à une consolidation saine après la forte hausse récente qu'à une contraction sur front de changement de paradigme.


Pendant ce temps, l'Europe continuait son lent mais indubitable redressement, pour autant on notait sur le mois de janvier une fracture boursière entre les différents membres de l'UE. On a ainsi pu constater qu'après le référendum italien de début décembre, l'instabilité politique coûtait à l'indice italien (en recul de plus de 3% sur le mois), ou encore qu'à l'approche d'échéances électorales les Pays-Bas (-1,35%) et la France (-2,33%) se voyaient attribuer une « décote politique ». Défiance que l'on retrouvait également dans l'écartement de taux entre le 10 ans allemand, français et italien. Il est vrai que, si après les différents appels aux urnes de l'année passée, les investisseurs sont devenus méfiants à propos de la pertinence des sondages, ils ne peuvent s'en affranchir radicalement.


Alors que les publications de résultats d'entreprises vont s'accélérer au cours des semaines à venir, nous continuons d'afficher une confiance mesurée sur l'évolution des indices boursiers, tout en gardant à l'esprit les zones de turbulence susceptibles d'apporter un peu de volatilitéLa volatilité mesure la régularité de la performance d’un placement : plus la volatilité est faible, plus la performance est régulière. (voir Focus Marché décembre 2016).

 

Source : Financière de l'Oxer - janvier 2017 - http://www.financiere-oxer.fr/