L'Internaute

 

10/10/2012

 

" En quoi les marchés financiers et la zone euro en particulier impactent l'assurance vieAssurance de personnes avec la garantie du versement d’un capital ou d’une rente lorsque survient un événement lié à la personne assurée : son décès, un accident, une maladie, etc. Le contrat d’assurance-vie permet de protéger ses proches et de se créer une épargne de précaution à moyen et à long terme. ? " Olivier Farouz, Directeur Général d'Arca Patrimoine, répond à cette question dans une chornique publiée le 10 octobre 2012 sur le site internet L'Internaute.


Extrait :

" Menaces d'éclatement de la zone euro, chutes de gouvernements et dégradations en cascade par les agences de notation auront rendu les investisseurs nerveux, en manque de visibilité, le tout dans un contexte de volatilitéLa volatilité mesure la régularité de la performance d’un placement : plus la volatilité est faible, plus la performance est régulière. exacerbée.

 

Néanmoins, devant cette sévère crise qui s'est installée depuis ces dernières années les conséquences restent, pour l'instant, marginales pour les fonds en eurosSupport du contrat pour lequel l’assureur garantit à l’adhérent le capital ainsi qu’un taux minimum de rémunération. des contrats d'assurance vieAssurance de personnes avec la garantie du versement d’un capital ou d’une rente lorsque survient un événement lié à la personne assurée : son décès, un accident, une maladie, etc. Le contrat d’assurance-vie permet de protéger ses proches et de se créer une épargne de précaution à moyen et à long terme. et la sécurité des sommes placées en assurance vieAssurance de personnes avec la garantie du versement d’un capital ou d’une rente lorsque survient un événement lié à la personne assurée : son décès, un accident, une maladie, etc. Le contrat d’assurance-vie permet de protéger ses proches et de se créer une épargne de précaution à moyen et à long terme. n'est pas menacée. Quant aux unités de compteLes unités de compte sont des valeurs de référence représentatives d’obligations, de parts ou actions d’OPCVM (ou autres titres admis par le Code des Assurances et acquis par l’assureur). Les contrats dont le support est en unité de compte sont risqués puisqu’ils sont dépendants de la variation des marchés financiers., elles ont certes subi le contrecoup de la crise mais pas autant que les indices boursiers ou les actionsTitre de propriété représentant une part du capital d’une société. On parle aussi de parts sociales. détenues en direct.


Alors que le début d'année avait vu les marchés financiers résister aux turbulences exogènes (printemps arabe, tsunami au Japon), ils ont été touchés de plein fouet à partir de l'été par les inquiétudes sur les dettes souveraines. Menaces d'éclatement de la zone euro, chutes de gouvernements, déclarations multiples lors des nombreux sommets de la « dernière chance » et dégradations en cascade par les agences de notation auront rendu les investisseurs nerveux, en manque de visibilité, le tout dans un contexte de volatilitéLa volatilité mesure la régularité de la performance d’un placement : plus la volatilité est faible, plus la performance est régulière. exacerbée. Il y a fort à parier que les assurés vont encore avoir besoin d'être rassurés.


Néanmoins, devant cette sévère crise qui s'est installée depuis ces dernières années les conséquences restent, pour l'instant, marginales pour les fonds en eurosSupport du contrat pour lequel l’assureur garantit à l’adhérent le capital ainsi qu’un taux minimum de rémunération. des contrats d'assurance vieAssurance de personnes avec la garantie du versement d’un capital ou d’une rente lorsque survient un événement lié à la personne assurée : son décès, un accident, une maladie, etc. Le contrat d’assurance-vie permet de protéger ses proches et de se créer une épargne de précaution à moyen et à long terme. et la sécurité des sommes placées en assurance vieAssurance de personnes avec la garantie du versement d’un capital ou d’une rente lorsque survient un événement lié à la personne assurée : son décès, un accident, une maladie, etc. Le contrat d’assurance-vie permet de protéger ses proches et de se créer une épargne de précaution à moyen et à long terme. n'est pas menacée. En effet, pour ce qui est de la zone euro, les fonds collectés par l'assurance-vie sont placés en obligations émises par les États, placements traditionnellement très stables. Les assureurs détiennent certes des emprunts grecs, mais en trop faible proportion (environ 1%) pour mettre en cause leur solvabilité.

Et même si la crise se propage à d'autres états (Italie ou Espagne), les assureurs seraient en mesure d'absorber ces pertes grâce à trois leviers :

  • en diminuant légèrement les taux d'intérêts servis aux assurés (en moyenne 3% cette année),
  • en puisant dans leurs fonds propres,
  • en débloquant le fonds de garantie. Ce fonds permet de protéger les avoirs des épargnants à hauteur de 70 000 € par personne et par compagnie quel que soit le nombre de contrats détenus dans cet établissement. A noter que les contrats luxembourgeois sont garantis sans plafond par le Grand Duché. "

Consultez l'intégralité de la chronique Arca Patrimoine sur le site de l'Internaute